Thu. May 23rd, 2024

Vous le savez parfaitement si vous suivez l’actualité politique de quelque manière que ce soit (de près ou de loin). de 1803, assoupli en 1966, avant d’être renoncé en 1993. Une loi qui, alors, montrait alors que les noms fondamentaux choisis par les gardiens devaient provenir « des noms utilisés dans les différentes additions, et de ceux des figures de l’Ancien l’histoire.”

Quel sera votre prénom en 2022 ?

Une intervention qui a incontestablement suscité un vif écho, passant en revue du côté des internautes, dont certains se sont précipités sur un site Internet pour découvrir quel devrait être votre prénom, sa longueur ne respecte pas la loi du 1er avril 1803. Un site qui reprend de manière assez fascinante le standard de ViteMaDose, puisque le dernier a été abaissé “ViteMyFirstname”.

La norme est étonnamment simple, puisqu’il suffit d’aller sur ce site et d’entrer son prénom. D’une seule coche, le site vous dira si votre prénom est juste ou non. Par exemple, le nom principal de Stéphane ne convient pas, et il serait plus approprié d’échanger le dernier nom restant avec Théophane.

Dans le cas où votre nom est Vincent, Louise, Camille, Valentin ou Romain, actualité éclairante, vous n’aurez pas à changer de prénom si la loi de 1803 refait surface. Encore une fois, si votre prénom est “Christopher”, il devrait être échangé contre “Christophe”, tandis que le “Tristan” devrait s’habituer au prénom “Christian”, quand le “Hadrien” devrait laisser tomber son “H” pour se réunir tous.

Pour mémoire, comme le montre le site ViteMyFename, si vous vous appelez Kevin, votre prénom est actuellement soumis à la loi de 1803. Encore une fois, si vos parents vous ont plongé dans Dylan, vous devriez vous habituer à ce que nous vous appelons. Odilon.

By admin